Point propreté villeneuveLe 4 décembre dernier, le Président de Sète Agglôpole Méditerranée adressait un courrier aux maires de Mireval et de Vic la Gardiole les informant de la fermeture, pour leurs administrés, de la déchetterie de Villeneuve lès Maguelone à compter du 1er janvier 2019. Une décision inacceptable pour les 2 municipalités qui, après en avoir informé leurs conseils municipaux, ont décidé de monter au créneau afin de défendre leur accès à cet équipement public.

La déchetterie située à Villeneuve-lès-Maguelone est utilisée à ce jour par l’ensemble des Vicois et des Mirevalais et ce, grâce à une convention signée entre la Métropôle de Montpellier et Sète Agglopôle. Cette dernière qui court jusqu’au 31 décembre 2018, ne faisait jusqu’à présent l’objet d’aucune contestation.

Dans un courrier adressé le 4 décembre dernier aux Maires de Vic-la-Gardiole et de Mireval, M. François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle explique :

« Cette convention existe depuis une époque où n’existait pas encore la déchetterie de Frontignan. Aujourd’hui Frontignan dispose d’une déchetterie, sise prés St-Martin. Localisée à une dizaine de minutes en voiture, un certain nombre d’usagers de vos communes l’utilisent désormais, et encore davantage depuis la pose de portiques restreignant l’accès aux véhicules utilitaires en entrée de la déchetterie de Villeneuve-lès-Maguelone. Par ailleurs, Sète Agglopôle vit actuellement un contexte budgétaire restreint. C’est pourquoi Sète Agglopôle envisage de ne pas reconduire ladite convention, dès le 1er janvier 2019« 

En conclusion du dernier conseil municipal de l’année, le 12 décembre dernier, Christophe Durand a donné lecture de ce courrier à l’assemblée. Face à cette décision, non concertée avec nos élus, le maire de Mireval a fait part de sa désaprobation. Le conseil municipal lui a donné tout son appui pour répondre et agir auprès des autorités intercommunales afin de maintenir l’ouverture de la déchetterie de Villeneuve-lès-Maguelone aux Mirevalais et aux Vicois. Cela en présence de Magali Ferrier, maire de Vic-la-Gardiole, présente dans la salle du conseil municipal de la Ville de Mireval.

Les 2 maires ont donc adressé, conjointement, le 19 décembre dernier un courrier à l’attention de M. François Commeinhes dénonçant cette décision et indiquant leur profond désaccord avec cette fermeture :

« Nous comprenons tout à fait la problématique financière qui vous pousse à cette éventuelle décision, mais sachez Monsieur de Président, que ce seul paramètre ne peut être pris en compte et qu’il faut élargir notre réflexion à d’autres domaines tels que l’environnement ou bien le service qui doit être rendu à nos populations au même titre que n’importe quelle commune de notre agglomération, fussent-t-elle en limite de territoire.

 La déchetterie de Frontignan est distante de nos communes d’environ 14Km, soit une petute vingtaine de minutes de trajet. Son emplacement, oblige les utilisateurs à traverser une bonne partie de la ville avec souvent des chargements susceptibles de générer un certain danger en milieu urbain, alors que la déchetterie de Villeneuve-lès-Maguelone, située en limite de nos territoires, est à 3km, soit 5 minutes dans un environnement peu urbanisé. […] Si fermeture du site de Villeneuve, nous risquons fortement de voir paraître une recrudescence d’incivilités et dépôts sauvages dans le massif de la Gardiole et aux abords de nos étangs, ce qui serait intolérable.

 Le bien-être de nos populations demeure notre principal souci, leur permettre d’utiliser de façon optimale un service public environnemental, devrait passer, à nos avis devant toutes les préoccupations administro-financières.

 D’autre part, et nous souhaiterions que ce dossier soit étudié par votre service, la construction de cette déchetterie remonte à une époque ou nous n’étions pas élus et il semblerait qu’elle ait été créée par le Syndicat Intercommunal à VOcation Multiple (SIVOM de Frontignan). Villeneuve-lès-Maguelone, à l’époque, faisant partie de cette structure. A partir de là, il conviendrait alors de se poser la question sur la prise de position de la Métropôle, quand bien même cet équipement se situe sur le territoire villeneuvois. […]

 Monsieur le Président, en tant que Maires de Vic-la-Gardiole et de Mireval, Vice-Présidents de Sète Agglopôle Méditerranée, et au nom de nos équipes municipales, nous vous indiquons notre profond désaccord sur le choix de vos services, et par cet appel nous comptons sur votre bon sens et votre discernement pour nous assister dans cette situation catastrophique pour nos communes. »